Assurer la durabilité d’un programme qui applique le modèle Logement d’abord: défis et stratégies

Quels sont les principaux défis à prévoir au chapitre de la durabilité?

Les consultations menées auprès d’intervenants participant aux efforts de durabilité ont révélé quelques défis que l’on peut regrouper dans trois catégories : 1) maintenir le financement et les ressources; 2) préserver le modèle Logement d’abord en cas de changements à l’organisme d’accueil ou au mécanisme de financement; 3) maintenir l’appui de la communauté envers le modèle. Chaque catégorie décrit quelques stratégies tirées de l’expérience pratique d’intervenants ainsi que des connaissances acquises dans le cadre du projet Chez Soi.

Cliquez ici pour connaître le point de vue de Tim Richter, de la Calgary Homeless Foundation, sur la durabilité. (en anglais)

Premier défi: Maintenir le financement et les ressources

L’un des défis constants en matière de durabilité concerne l’importance cruciale de maintenir le financement et les ressources du programme. Comme le décrit la section sur la planification des tâches, les mécanismes de financement varient selon le contexte et la province. Les programmes qui appliquent le modèle Logement d’abord reçoivent parfois du financement à court terme, ce qui peut en menacer la durabilité. Lorsque ce type de financement s’épuise, il faut encore une fois plaider en faveur du modèle et sensibiliser de nouveaux intervenants. De plus, dans certaines régions, le financement est partagé entre le logement et les services de santé mentale, ce qui met en péril la durabilité à long terme des ressources accordées. Les administrations provinciales et locales sont toujours contraintes à réduire les dépenses en instaurant des mesures d’austérité, ce qui peut également compromettre la durabilité à long terme des programmes qui appliquent le modèle Logement d’abord.

Quelles stratégies mettre en œuvre pour maintenir le financement et les ressources?

1. Établir un plan de durabilité dès le départ.

La meilleure façon de faire face aux problèmes de maintien du financement d’un projet pilote est d’établir un plan de durabilité dès qu’une nouvelle initiative est mise sur pied. Ensuite, lorsque la phase pilote prend fin, les leaders sont en mesure de plaider en faveur du programme auprès des décideurs en démontrant le succès du programme. Dans le cadre du plan de durabilité, les leaders du programme Logement d’abord encouragent les intervenants à réfléchir aux stratégies pour amener les participants du programme à progresser. En effet, ces derniers nécessitent parfois des services réduits à mesure que leur situation s’améliore. Il est donc important de développer des partenariats avec des organisations qui peuvent fournir ce genre de soutien au sein d’un système de soins global.

2. Appliquer les connaissances

Si votre programme réalise des travaux de recherche ou des évaluations, notamment toute forme d’évaluation du rendement, vous serez mieux placé pour démontrer vos réussites aux décideurs. Il suffira de transposer les données probantes en messages clairement compréhensibles par les organismes de financement et de mettre l’accent sur les résultats importants à leurs yeux. C’est ce qu’on appelle la « transposition des connaissances ». Les stratégies gagnantes à ce sujet supposent que les principaux décideurs s’investissent dans le projet dès le départ. En effet, leur participation précoce augmente leur appui et leur engagement à l’égard du programme, ainsi que leur intérêt envers vos résultats. Les organismes de financement et les intervenants clés peuvent se montrer particulièrement intéressés par les résultats démontrant le rapport coût-efficacité. Un autre moyen très efficace de plaider en faveur du programme consiste à faire usage d’histoires de réussite qui démontrent comment le modèle Logement d’abord a transformé le quotidien des participants, par exemple en leur permettant de renouer avec les membres de leur famille ou de participer à des activités qui leur tiennent à cœur. Comme pour bien des projets de démonstration, il n’a pas été possible de présenter les résultats finaux du projet Chez Soi et il a fallu s’appuyer sur des rapports provisoires pour plaider en faveur de son maintien. Les responsables de projets pilotes doivent être prêts à publier des rapports sur les progrès faisant état de résultats provisoires et d’histoires de réussite.

Si votre programme réalise des travaux de recherche ou des évaluations, notamment toute forme d’évaluation du rendement, vous serez mieux placé pour démontrer vos réussites aux décideurs. Il suffira de transposer les données probantes en messages clairement compréhensibles par les organismes de financement et de mettre l’accent sur les résultats importants à leurs yeux.

Deuxième défi: Préserver le modèle Logement d’abord en cas de changements à l’organisme d’accueil ou au mécanisme de financement

Dans certains contextes, l’organisme d’accueil ou le mécanisme de financement peuvent changer. Les responsables du programme doivent alors relever des défis d’adaptation qui en menacent la durabilité. Les nouveaux organismes d’accueil ont parfois une vision différente du programme et les intervenants doivent tisser de nouvelles relations. De plus, les nouveaux organismes de financement et d’accueil ne connaissent peut-être pas bien le modèle Logement d’abord ou peuvent être réfractaires à certains éléments de l’approche.

Quelles stratégies mettre en œuvre pour préserver le modèle Logement d’abord en cas de changements à l’organisme d’accueil ou au mécanisme de financement?

1. Exercer un leadership solide.

Il peut être difficile d’empêcher le modèle Logement d’abord de dériver lorsqu’une initiative progresse au-delà de la phase expérimentale qui suscite l’enthousiasme. Cela est particulièrement vrai quand un programme est intégré au système habituel de prestation des services. Dans ce cas, maintenir en place les leaders du programme (p. ex., les chefs d’équipe) s’avère une stratégie particulièrement importante pour s’assurer que la philosophie et la vision du programme restent intactes et que les fonctions essentielles du programme ne sont pas compromises par des compressions. Les leaders du programme doivent bien en comprendre les principes clés et être en mesure de les défendre auprès des décideurs. Ils doivent être en mesure d’aider les membres de l’équipe à appliquer le modèle en respectant les principes. Comme le décrit le module d’évaluation, les chefs d’équipe doivent évaluer le rendement et les résultats de manière systématique pour s’assurer que le programme ne s’éloigne pas du modèle et continue de transformer la vie des participants de façon positive. De plus, les responsables de certains programmes ont recommandé d’examiner la possibilité d’obtenir des fonds temporaires pouvant être consacrés au logement et aux services aux personnes itinérantes pour assurer un financement continu à long terme dans le cas où les mécanismes de financement initiaux devaient changer.

Troisième défi: Maintenir les services de santé communautaires pour le modèle Logement d’abord

Comme le décrit le module sur la planification, il est essentiel d’obtenir le soutien des intervenants et de la communauté à l’égard du modèle Logement d’abord. Maintenir le soutien envers le modèle est un élément clé de la durabilité à long terme. Toutefois, l’affaiblissement du soutien envers le modèle fait partie des défis les plus courants. Par exemple, les services de santé communautaires peuvent être menacés lorsque des problèmes de location sont rapportés dans les médias ou en cas de crise, comme lors d’un incident très médiatisé impliquant la police et un participant. En outre, la communauté peut se lasser ou se désintéresser de la problématique de l’itinérance au fil du temps.

Quelles stratégies mettre en œuvre pour maintenir le soutien de la communauté envers le modèle Logement d’abord?

1. Gérer efficacement le risque

Être capable de normaliser et d’anticiper le risque est la meilleure façon de se préparer aux incidents et d’éviter que ceux-ci nuisent à l’image publique de votre programme. La mise en œuvre efficace du modèle Logement d’abord suppose de maintenir proactivement des relations avec les propriétaires et d’être attentif envers ces derniers afin que les problèmes entre les participants et les autres locataires ou membres de la population générale soient traités avec délicatesse.

2. Communiquer les succès du programme

En plus d’éviter la mauvaise presse, vous devez être en mesure de faire connaître les histoires de réussite au grand public, de vous tailler une réputation de leader et d’être perçu comme un atout dans la communauté. À cet égard, l’une des stratégies consiste à mettre sur pied un bureau des porte-parole formé de participants ayant suivi une formation et disposant du soutien nécessaire pour parler publiquement de leur expérience au sein du programme, expliquer clairement ses bienfaits et décrire comment il a transformé leur vie. Selon certains leaders ayant appliqué le modèle Logement d’abord, les succès du programme peuvent attirer beaucoup d’attention sur celui-ci. À mesure qu’il devient connu de la communauté et acquiert une renommée, la transparence et l’obligation de rendre des comptes sont particulièrement importantes.