Aperçu

Aperçu

Ce module présente un aperçu de l'approche accordant la priorité au logement (Housing First). Il se divise en trois sections : i) Grandes lignes, ii) Questions clés et iii) Caractéristiques.

  • Les Grandes lignes présentent un survol du modèle accordant la priorité au logement ainsi qu’un aperçu de son fonctionnement et de son efficacité.
  • Les Questions clés sont constituées de questions générales concernant le modèle. Cliquez sur chaque question pour afficher une réponse détaillée.
  • Enfin, les Caractéristiques contiennent des renseignements supplémentaires à propos de l'approche accordant la priorité au logement et proposent des liens vers des ressources externes en ligne.

 

 

Grandes lignes

• L'approche accordant la priorité au logement (Housing First) est axée sur les usagers en situation d’itinérance à qui elle permet l’accès immédiat à un logement en occupation stable assortis de services flexibles offerts dans les communautés.

• Les participants reçoivent un logement sans condition préparatoire telle que le suivi d’un traitement psychiatrique ou la sobriété.

• Le modèle accordant la priorité au logement s'appuie sur une approche de réduction des préjudices et est axée vers le rétablissement.

• Ce modèle a émergé au début des années 80 aux États-Unis en réponse à l’inefficacité du traitement traditionnel sur l'itinérance chronique.

• L'objectif de ce modèle est de mettre fin à l'itinérance en offrant immédiatement un logement aux participants puis en travaillant avec ces derniers dans une optique de promotion du rétablissement et du bien-être.

• Les principes clés de l'approche accordant la priorité au logement sont l’accès immédiat à un logement, sans conditions préparatoires, le choix de l’usager et son autodétermination, rendus possibles grâce à un supplément de loyer, des mesures de soutien individualisées axées sur le rétablissement et l’usager, la séparation du logement et des services, la réduction des préjudices et l’insertion dans la communauté.

• L'approche accordant la priorité au logement a été reconnue à titre de politique importante de la lutte à l'itinérance par les gouvernements fédéraux canadiens et américains.

• Cette approche a démontré qu'elle favorise l’occupation stable d’un logement, améliore la qualité de vie et la santé et freine les dépendances, diminue les interventions de la police et la judiciarisation, réduit les coûts dévolus aux systèmes judiciaire et de la santé et abaisse le nombre d’hospitalisations et de visites à l’urgence.

• L'approche a été mise en œuvre au Canada, aux États-Unis et dans quelques pays européens.

• Elle peut être adaptée à de nombreux contextes locaux, y compris les juridictions et localités à faible taux d'occupation.

• L'approche accordant la priorité au logement est un modèle de programme, une approche systémique ainsi qu'une philosophie.